English       Español       Português       Русский


Ce que Dieu attend de nous

    Dieu est constant : "...je suis l'Éternel, je ne change pas" (Malachie 3.6). Ce que Dieu attend de nous n'a pas changé depuis le commencement. Un verset de l'Ancien Testament, Michée 6.8, résume ce que Dieu veut :

... Et ce que l'Éternel demande de toi, C'est que tu pratiques la justice, Que tu aimes la miséricorde, Et que tu marches humblement avec ton Dieu ?

    "Pratiques la justice" et "aimes la miséricorde"... sont des instructions sur comment se comporter les uns envers les autres. Comme Jésus a déclaré dans Matthieu 22.39, "Tu aimeras ton prochain comme toi-même." Mais "marches humblement avec ton Dieu"... Qu'est-ce que cela veut dire exactement ? Comment marchez-vous humblement avec Dieu ?

    Jésus nous donne plus d'informations dans Matthieu 22.37 : "Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton coeur, de toute ton âme, et de toute ta pensée. 38. C'est le premier et le plus grand commandement." Vous ne pouvez simplement pas aimer Dieu aussi profondément sans le connaître, et croire en Lui, et Lui obéir. Aimer Dieu et "marcher humblement" avec Lui, c'est de croire Dieu, de connaître Dieu, et de faire la volonté de Dieu. Cela veut dire de vivre comme si vous étiez dans la présence de Dieu. Cela veut dire de vivre de la manière dont Dieu désire vous voir vivre. Vivre ainsi en ces temps ne se fait pas accidentellement : c'est quelque chose qui doit être choisi, et qui demande de l'effort. Ainsi que Jésus dit : "Mais étroite est la porte, resserré le chemin qui mènent à la vie, et il y en a peu qui les trouvent" (Matthieu 7.14).

    Pouvez-vous vraiment connaître Dieu ? Est-ce vraiment possible ? Jésus nous a montré que c'est indispensable ! Regardez Matthieu 7.21-23 :

21. Ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur ! n'entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux. 22. Plusieurs me diront en ce jour-là : Seigneur, Seigneur, n'avons-nous pas prophétisé par ton nom ? n'avons-nous pas chassé des démons par ton nom ? et n'avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom ? 23. Alors je leur dirai ouvertement : Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l'iniquité

    Il y a là un message important : un rapport personnel avec Dieu ou Jésus est nécessaire et requis si nous devons remplir les conditions de Dieu. Puisqu'il est attendu de nous que nous connaissions Jésus, à l'évidence, il doit être possible de le connaître. Connaître Jésus, c'est connaître Dieu : Jésus dit : "Moi et le Père nous sommes un" (Jean 10.30). Après Sa résurrection, Jésus est apparu à Ses apôtres : "Jésus, s'étant approché, leur parla ainsi : Tout pouvoir m'a été donné dans le ciel et sur la terre" (Matthieu 28.18). Nous pouvons regarder Jésus comme Dieu, parce que c'est ce qu'Il est pour nous : Dieu le Père a donné à Jésus pleine autorité sur nous. Des informations complémentaires sont disponibles sur ce site Internet au sujet de Jésus.

    Alors comment en vient-on à connaître Jésus ou Dieu ? D'abord, vous devez avoir la foi et croire que vous pouvez Le connaître. La foi, c'est la confiance en Dieu et dans les écritures, le recueil de Ses paroles. L'apôtre Paul a expliqué que "sans la foi il est impossible de lui être agréable ; car il faut que celui qui s'approche de Dieu croie que Dieu existe, et qu'il est le rémunérateur de ceux qui le cherchent" (Hébreux 11.6). Avec la foi établie, Deutéronome 4.29 nous montre qu'avec un désire ardent, nous pouvons connaître Dieu : "C'est de là aussi que tu chercheras l'Éternel, ton Dieu, et que tu le trouveras, si tu le cherches de tout ton coeur et de toute ton âme ."Vous devez rechercher Dieu pour Le trouver. Vous devez désirer avec sincérité de Le comprendre. Vous devez approcher Dieu avec la confiance que vous pouvez Le trouver. Vous devez approcher Dieu avec le désir de faire Sa volonté et de Lui obéir.

    Et comment recherchez-vous Dieu ? Un bon point de départ est de lire la parole de Dieu - les écritures - avec un esprit ouvert et un désire honnête de comprendre. "Toute Écriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice" (2 Timothée 3.16). Lisez les récits des paroles et des actes de Jésus tels que rapportés dans les livres de Matthieu, Marc, Luc et Jean. Vous commencerez à y trouver la couleur vraie de ce que Dieu attend de nous. Et vous pourrez être surpris de l'importance qui est donnée au Royaume de Dieu (également appelé le "Royaume des Cieux" dans Matthieu) dans ces écritures. Méfiez-vous des "explications" de la parole de Dieu données par les hommes ; laissez les écritures parler pour elles-mêmes. Ce qui n'apparaît pas clairement dans un verset est souvent exprimé différemment ou expliqué dans d'autres versets. "Demandez, et l'on vous donnera ; cherchez, et vous trouverez ; frappez, et l'on vous ouvrira" (Jésus, dans Matthieu 7.7).

    Vous recherchez aussi Dieu en prenant la résolution de changer, de vous aligner avec les attentes que Dieu a de nous. Jésus nous conseille de nous repentir, et de demeurer repentant. Se repentir est se détourner de nos propres choix par égard à ce qui est bien ou mal et, à la place, de faire la volonté de Dieu. Cela veut dire de choisir de faire ce que Dieu veut plutôt que de décider pour vous-même ce qui est bien ou mal. Cela veut dire comprendre que nous devons faire la volonté de Dieu parce que c'est la volonté de Dieu et parce que Dieu est l'autorité ultime et finale. Il n'y a pas de place pour la discussion avec Dieu. Il n'y a pas de place non plus pour diluer ses commandements, ou pour rationnaliser la désobéissance : ni l'un ni l'autre n'est acceptable devant Dieu.

    Vous pouvez avoir été enseigné que Jésus est venu pour abolir la loi et les commandements, ou pour "clouer les commandements à la croix." Ne le croyez pas ! Lisez ces paroles de Jésus :

Et voici, un homme s'approcha, et dit à Jésus : Maître, que dois-je faire de bon pour avoir la vie éternelle ? Il lui répondit : Pourquoi m'interroges-tu sur ce qui est bon ? Un seul est le bon. Si tu veux entrer dans la vie, observe les commandements. Lesquels ? lui dit-il. Et Jésus répondit [citant quelques exemples], Tu ne tueras point ; tu ne commettras point d'adultère ; tu ne déroberas point ; tu ne diras point de faux témoignage ; honore ton père et ta mère ; et : tu aimeras ton prochain comme toi-même. (Matthieu 19.16-19)

Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes ; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir. 18. Car, je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront point, il ne disparaîtra pas de la loi un seul iota ou un seul trait de lettre [la plus petite partie] jusqu'à ce que tout soit arrivé. 19. Celui donc qui supprimera l'un de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire de même, sera appelé le plus petit dans le royaume des cieux ; mais celui qui les observera, et qui enseignera à les observer, celui-là sera appelé grand dans le royaume des cieux. (Matthieu 5.17-19)

    Jésus a gardé et a rempli les commandements en les respectant dans leur sens spirituel complet, pas seulement dans la lettre. Dans Matthieu (le cinquième chapître) Il nous conseille de faire de même. Par exemple, Il nous avertit de ne pas haïr car la haine est spirituellement comparable au meurtre, une violation du sixième commandement. Et Il nous prévient de ne pas avoir de désir sexuel de l'autre sexe mal à propos car cela est spirituellement comparable à l'adultère, une violation du septième commandement. Il critiqua les dirigeants religieux parce qu'ils observaient la lettre de la loi mais n'en respectaient pas l'esprit :

Hypocrites, Ésaïe a bien prophétisé sur vous, quand il a dit :
8. Ce peuple m'honore des lèvres, Mais
son coeur est éloigné de moi. 9. C'est en vain qu'ils m'honorent, en enseignant des préceptes qui sont des commandements d'hommes. (Matthieu 15.7-9)

    Dieu désire que nous obéissions avec une sincérité spirituelle de notre plein accord, pas avec réticence. Dans Jean 4.23 et 24, Jésus dit : "Mais l'heure vient, et elle est déjà venue, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité ; car ce sont là les adorateurs que le Père demande. Dieu est Esprit, et il faut que ceux qui l'adorent l'adorent en esprit et en vérité."

    Peut-on servir Dieu sans Lui obéir ? Non, bien sûr. Jésus a demandé : "Pourquoi m'appelez-vous Seigneur, Seigneur ! et ne faites-vous pas ce que je dis ?" (Luc 6.46). L'obéissance par amour pour Dieu, "en esprit et en vérité", est la base de l'adoration.

    Voici une sélection d'autres versets qui renforcent l'importance de l'obéissance à Dieu, de garder les commandements, tous les dix :

Si vous m'aimez, gardez mes commandements. (Jésus, dans Jean 14.15)

Car l'amour de Dieu consiste à garder ses commandements... (l'apôtre Jean, dans I Jean 5.3)

Quoi que ce soit que nous demandions, nous le recevons de lui, parce que nous gardons ses commandements et que nous faisons ce qui lui est agréable. (l'apôtre Jean, dans I Jean 3.22)

Celui qui a mes commandements et qui les garde, c'est celui qui m'aime ; et celui qui m'aime sera aimé de mon Père, je l'aimerai, et je me ferai connaître à lui. (Jésus, dans Jean 14.21)

Si quelqu'un m'aime, il gardera ma parole, et mon Père l'aimera ; nous viendrons à lui, et nous ferons notre demeure chez lui. (Jésus, dans Jean 14.23)

    Remarquez que des promesses sont données dans les deux derniers versets ci-dessus : Jésus promet "je me ferai connaître à lui” ou Il se révèlera à ceux qui se repentent et choisissent d'obéir à Dieu et de faire Sa volonté. Et Jésus et Dieu aimeront les repentants, et viendront auprès d'eux, et la Parole dit : “nous ferons notre demeure ehez lui.” Est-ce que Dieu et Jésus peuvent d'une certaine façon venir auprès de nous et vivre avec nous ? Y a-t-il d'autres écritures qui montrent que Dieu peut vivre avec, ou en nous ? Examinez 2 Corinthiens 6.16-18 où l'apôtre Paul nous rappelle la promesse de Dieu de venir vivre en nous :

... J'habiterai et je marcherai au milieu d'eux ; je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple. 17. C'est pourquoi, Sortez du milieu d'eux, Et séparez-vous, dit le Seigneur ; Ne touchez pas à ce qui est impur, Et je vous accueillerai. 18. Je serai pour vous un père, Et vous serez pour moi des fils et des filles, Dit le Seigneur tout-puissant.

    La promesse de Dieu est d'habiter en nous, de marcher avec nous, et même de nous adopter comme Ses fils et filles. Mais nous devons d'abord croire Ses promesses et le rechercher avec diligence. Nous devons nous repentir aussi souvent qu'il est nécessaire, et prendre la résolution de Lui être fidèle et obéissant. "Dieu est Esprit" (Jean 4.24) ; Dieu peut habiter notre raison et notre vie en nous guidant surnaturellement et en aidant nos pensées. Cette présence divine en nous est appelée le Saint Esprit, aussi nommée l'esprit de vérité et le Consolateur dans diverses écritures. A travers Son Esprit, Dieu peut aider à ouvrir votre esprit pour comprendre l'écriture à mesure que vous la lisez. Voici un ensemble d'écritures sur l'Esprit de Dieu :

Nous connaissons que nous demeurons en lui, et qu'il demeure en nous, en ce qu'il nous a donné de son Esprit. (l'apôtre Jean, dans I Jean 4.13)

Si vous m'aimez, gardez mes commandements. 16.  Et moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre consolateur, afin qu'il demeure éternellement avec vous, 17.  l'Esprit de vérité, que le monde ne peut recevoir, parce qu'il ne le voit point et ne le connaît point ; mais vous, vous le connaissez, car il demeure avec vous, et il sera en vous. (Jésus aux disciples, Jean 14.15-17)

Je vous ai dit ces choses pendant que je demeure avec vous. 26. Mais le consolateur, l'Esprit Saint, que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses, et vous rappellera tout ce que je vous ai dit. (Jésus aux disciples, Jean 14.25, 26)

Celui qui garde ses commandements demeure en Dieu, et Dieu en lui ; et nous connaissons qu'il demeure en nous par l'Esprit qu'il nous a donné. (1 Jean 3.24)

Nous sommes témoins de ces choses, de même que le Saint Esprit, que Dieu a donné à ceux qui lui obéissent. (Pierre, s'adressant au grand prêtre au sujet de Jésus, dans Actes 5.32)

Dans les derniers jours, dit Dieu, je répandrai de mon Esprit sur toute chair (Actes 2.17)

Or nous, nous n'avons pas reçu l'esprit du monde, mais l'Esprit qui vient de Dieu, afin que nous connaissions les choses que Dieu nous a données par sa grâce. (l'apôtre Paul aux Corinthiens, I Corinthiens 2.12)

Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu, et que l'Esprit de Dieu habite en vous ? (I Corinthiens 3.16)

Or ceux qui vivent selon la chair ne sauraient plaire à Dieu. 9. Pour vous, vous ne vivez pas selon la chair, mais selon l'esprit, si du moins l'Esprit de Dieu habite en vous. Si quelqu'un n'a pas l'Esprit de Christ, il ne lui appartient pas. 10. Et si Christ est en vous, le corps, il est vrai, est mort à cause du péché, mais l'esprit est vie à cause de la justice. (Paul aux Romains, dans Romains 8.8,9)

Si vous vivez selon la chair, vous mourrez ; mais si par l'Esprit vous faites mourir les actions du corps, vous vivrez, 14. car tous ceux qui sont conduits par l'Esprit de Dieu sont fils de Dieu. 15. Et vous n'avez point reçu un esprit de servitude, pour être encore dans la crainte ; mais vous avez reçu un Esprit d'adoption, par lequel nous crions : Abba ! Père ! 16. L'Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu. (Romains 8.13-16)

Mais le fruit de l'Esprit, c'est l'amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, la tempérance, 23. la loi n'est pas contre ces choses. 24. Ceux qui sont à Jésus Christ ont crucifié la chair [ont vaincu la nature humaine] avec ses passions et ses désirs. (Paul aux Galates, dans Galates 5.22, 24)

    Par la puissance de l'Esprit de Dieu - par Dieu et Christ vivant en nous - nous sommes guidés et soutenus pour vaincre notre nature humaine. Si nous le voulons, Dieu nous aidera à remplacer notre nature humaine par le caractère et la nature de Dieu. Ce processus continu de changement s'appelle la conversion. C'est là où se trouve l'essence de la véritable Chrétienté : avec l'aide de l'Esprit de Dieu, nous pouvons vaincre notre nature humaine charnelle et la remplacer par le caractère de Dieu et de Jésus Christ. En nous repentant, en recherchant Dieu avec diligence et en Lui obéissant, nous montrons notre bonne volonté ; par Sa puissance et Son Esprit, Il nous conduit dans un caractère relevant de la nature divine que nous ne pouvons atteindre d'aucune autre façon. L'apôtre Paul dit de la conversion : "Je puis tout par celui qui me fortifie" (Philippiens 4.13).

    La nature humaine charnelle, avec "les oeuvres de la chair", est vaincue par le "fruit de l'Esprit" ainsi que Paul le décrit dans Galates 5.19-24 :

Or, les oeuvres de la chair sont manifestes, ce sont l'impudicité, l'impureté, la dissolution, 20. l'idolâtrie, la magie, les inimitiés, les querelles, les jalousies, les animosités, les disputes, les divisions, les sectes, 21. l'envie, l'ivrognerie, les excès de table, et les choses semblables. Je vous dis d'avance, comme je l'ai déjà dit, que ceux qui commettent de telles choses n'hériteront point le royaume de Dieu. 22. Mais le fruit de l'Esprit, c'est l'amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, la tempérance ; 23. la loi n'est pas contre ces choses. 24. Ceux qui sont à Jésus Christ ont crucifié la chair avec ses passions et ses désirs.

    Vaincre notre nature et adopter le caractère de Dieu est d'une importance critique. Beaucoup de gens aujourd'hui ont été enseignés que la foi seule, ou simplement de croire en Jésus, ou de "donner votre coeur au Seigneur" est tout ce qui est requis pour le salut. Mais Jésus a montré que le salut, qui est la vie éternelle avec Dieu, est donné à ceux qui vainquent : à ceux qui reçoivent l'Esprit de Dieu, croissent en caractère et démontrent les oeuvres - le fruit - d'une foi vivante. Quand Il s'adresse aux fidèles dans chacune des sept ères de l'église, Jésus fait référence à la victoire, non seulement la foi et la croyance. Examinez ces promesses, provenant toutes de Jésus :

Que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit dit aux Églises : A celui qui vaincra je donnerai à manger de l'arbre de vie, qui est dans le paradis de Dieu. (Apocalypse 2.7)

Que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit dit aux Églises : Celui qui vaincra n'aura pas à souffrir la seconde mort. (Apocalypse 2.11)

Que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit dit aux Églises : A celui qui vaincra je donnerai de la manne cachée, et je lui donnerai un caillou blanc ; et sur ce caillou est écrit un nom nouveau, que personne ne connaît, si ce n'est celui qui le reçoit. (Apocalypse 2.17)

A celui qui vaincra, et qui gardera jusqu'à la fin mes oeuvres, je donnerai autorité sur les nations. 27. Il les paîtra avec une verge de fer, comme on brise les vases d'argile, ainsi que moi-même j'en ai reçu le pouvoir de mon Père. 28. Et je lui donnerai l'étoile du matin. 29. Que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit dit aux Églises ! (Apocalypse 2.26-29)

Celui qui vaincra sera revêtu ainsi de vêtements blancs ; je n'effacerai point son nom du livre de vie, et je confesserai son nom devant mon Père et devant ses anges. 6. Que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit dit aux Églises ! (Apocalypse 3.5,6)

Celui qui vaincra, je ferai de lui une colonne dans le temple de mon Dieu, et il n'en sortira plus ; j'écrirai sur lui le nom de mon Dieu, et le nom de la ville de mon Dieu, de la nouvelle Jérusalem qui descend du ciel d'auprès de mon Dieu, et mon nom nouveau. 13. Que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit dit aux Églises ! (Apocalypse 3.12,13)

Celui qui vaincra, je le ferai asseoir avec moi sur mon trône, comme moi j'ai vaincu et me suis assis avec mon Père sur son trône. 22. Que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit dit aux Églises ! (Apocalypse 3.21,22)

    Vers la fin de l'Apocalypse, le dernier livre de la Bible, Jésus promit :

Celui qui vaincra héritera ces choses ; je serai son Dieu, et il sera mon fils. 8. Mais pour les lâches, les incrédules, les abominables, les meurtriers, les impudiques, les enchanteurs, les idolâtres, et tous les menteurs, leur part sera dans l'étang ardent de feu et de soufre, ce qui est la seconde mort. (Apocalypse 21.7 et 8)

    Ainsi qu'il a été prophétisé dans Esaïe 11.9, dans un temps à venir, dans le Royaume de Dieu : "Il ne se fera ni tort ni dommage Sur toute ma montagne sainte ; Car la terre sera remplie de la connaissance de l'Éternel, Comme le fond de la mer par les eaux qui le couvrent." Vous pouvez probablement mieux apprécier maintenant ce que "la connaissance de Dieu" signifie vraiment. Dans le Royaume de Dieu "...tous me connaîtront, Depuis le plus petit jusqu'au plus grand..." (Jérémie 31.34). Quand le Royaume de Dieu sera établi sur la terre, chacun connaîtra, aimera et obéira Dieu. C'est ainsi que la vie a été prévue depuis le commencement.

    Malheureusement, beaucoup ont été enseignés que Dieu ne demande rien de plus de nous que d'être de "bonnes gens". En fait, ce n'est pas le cas : Dieu désire habiter en nous et jouer un rôle actif dans nos vies ; Il désire que nous apprenions et formions activement Son caractère en nous. Il veut nous adopter et prendre soin de nous comme Ses enfants. Il veut que nous le connaissions et l'aimions. Nous avons été créés pour être incomplets sans Dieu ; seulement avec Dieu comme notre Père spirituel pouvons-nous atteindre la plénitude et le bonheur véritable.

    Connaître et aimer Dieu, et être connu et aimé par Lui, est le plus grand succès que nous puissions atteindre : c'est l'eau de la vie. "A celui qui a soif je donnerai de la source de l'eau de la vie, gratuitement." (Jésus, dans l'Apocalypse 21.6). Toutes les choses que nous convoitons si facilement et que nous idolâtrons - l'argent, les possessions et la puissance - ces choses ne sont que des mirages. Jésus a résumé, en disant : "la vie éternelle, c'est qu'ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus Christ" (Jean 17.3).

L'accueil

Suite : Ce que Dieu nous promet

Détails sur le site Internet